Archives mensuelles : novembre 2009

Restaurant Rumi- rue Hutchison

Pour chasser la grisaille et la déprime automnale, rien de mieux que franchir la porte du restaurant Rumi sur la rue Hutchison coin Fairmount. Le resto qui porte le nom du célèbre poète perse offre une atmosphère qui porte au calme et aux conversations intimes. Les murs sont ornés de décorations iraniennes et la pièce est remplie de plantes vertes. Assez pour croire à l’exotisme et penser un instant que nous sommes dans un salon de Téhéran. Dans un coin, des tables basses entourées de banquettes remplies de coussins aux couleurs pourpres. C’est là que nous passerons la soirée.

threeTradition d’hospitalité oblige, on nous sert un verre de thé avec des carrés de sucre dès notre arrivée. Le menu offre les saveurs de la route de la soie. Cela va des grillades aux tajines, en passant par les mezze et le pain naan. En entrée, nous avons choisi l’humus et le pain naan, les deux faits maison. Pour le plat principal, nous avons goûté la tajine de poulet et la tajine d’agneau accompagné de riz basmati. C’était délicieux, la viande était très tendre et je recommande fortement l’agneau qui était très goûteux.

Nous avons choisi d’accompagner le repas avec un thé à la menthe. Servi dans une théière en argent, le thé est resté chaud tout le repas. Tellement délicieux et sucré à souhait que nous l’avons bu jusqu’à la dernière goutte. Pour moi qui ne boit pas de café et bois rarement du thé, je dois avouer que j’ai eu de la difficulté à trouver sommeil, mais comment résister à tant de saveur!

oneBref, le restaurant est vraiment charmant et l’atmosphère a un petit quelque chose qui rend zen avec la musique de fond arabisante. J’y vois bien s’y dérouler un rendez-vous romantique, ou une soirée de confidences entres amies. De plus, je dirais que la nourriture plaira à la majorité, même si vos amis ne sont pas friands de nourriture dite ethnique, la cuisine n’est pas trop relevé et la carte assez variée.

J’ajouterais aussi que les fervents du Café Byblos sur la rue Laurier (un autre restaurant que j’adore) trouveront aussi leur compte chez Rumi. Et vice versa.

Source photos: http://restaurantrumi.com/

5198 rue Hutchison (coin Fairmount), Montréal

Tél. 514-490-1999

Aux Vivres – Rue St-Laurent

Dans le guide des restos Voir, Aux Vivres ressort comme un des restaurants ayant le meilleur rapport qualité prix (3 étoiles pour un repas pour 2 à 20$). C’est sur ces bases et quelques critiques positives que je suis allée dîner dans se restaurant végétalien (vegan, disent-ils). De l’extérieur (et aussi une fois à l’intérieur), le restaurant n’a pas l’air chic. Je dirais qu’il a un air désordonné et à moitié achevé. C’est donc craintivement que j’y amenais mon amoureux, pas très certaine de l’impressionner avec pour toute confiance celle que j’avais dans les nombreux articles positifs écrits sur cette cuisine.

À l’intérieur, c’était bondé. « Tu vois, c’est très populaire ». La confiance augmentait. Affamés, une serveuse est venue rapidement prendre notre commande et nous servir de l’eau. Le service est vraiment efficace, plus que ce que les T-shirt bruns estampillés « Aux vivres » du staff laissent paraître.

Au menu, des sandwichs, des bols, des soupes et salades. Et aussi des smoothies de tout genre (fruits, légumes…) Nous avons choisi la soupe du jour, excellente soupe aux champignons. Déjà, nous commencions à comprendre pourquoi le restaurant était bondé. Et non, ce n’était pas parce que la moitié de la ville de Montréal est devenue végétarienne et que l’offre de restos vegan est limitée.

L’arrivée du sandwich aux aubergines, poivrons grillés et humus ainsi que du bol à la sauce dragon : légumes râpés (carottes, betteraves, choux), pousses d’herbes, luzerne) servis sur du riz brun, nappé de la sauce dragon délicieuse a fini par nous convaincre que la plupart des gens étaient là parce que tout est goûteux, santé et aussi, pas cher du tout.

Un total de 30$ taxes et pourboire inclus. Pour la soupe, le sandwich, le bol ainsi qu’un petit jus de légumes (betterave, tomates, concombre)

 Avis aux intéressés, le samedi et le dimanche, Aux Vivres sert un brunch qui, semblerait-il, remplace nos traditionnels oeufs et bacon par, entre autre, un mélange de tofu brouillé.

 4631, boul. Saint-Laurent (angle Mont-Royal)

514 842-3479

Geisha Sushi – Rue St-Zotique

Il y a quelques années, j’ai découvert le restaurant Geisha Sushi (plutôt mal situé, sur la rue St-Hubert à l’arrière de la station centrale d’autobus de Montréal). Ce petit restaurant, décoré kitsch à souhait, avait su me charmer avec un menu dégustation fascinant de pièces de sushis montées. Après plusieurs visites (questions de faire goûter à tous mes amis), je me suis retrouvée derrière des portes closes.

 Cela fait environ deux ans, et j’y pensais encore souvent et je faisais des vérifications ponctuelles sur internet pour voir s’il n’avait pas rouvert dans un autre local. À ma grande surprise, je l’ai retrouvé par hasard au 150 rue St-Zotique, sur le coin Casgrain. Dans une encore plus petite boutique, le restaurant sans décoration fait maintenant dans le sushi à emporter. On trouve quand même trois tables, mais on est loin du confort de l’ancien restaurant.

 Par contre, il fallait que j’essaie. Sans doute n’allais-je pas retrouver les élégants montages d’autrefois, mais peut-être trouverais-je ici le meilleurs sushi à emporter du quartier Petite-Patrie/Petite Italie.

 Quelle surprise, le chef propose encore ses créations de sushi, dont les délicieuses langues de feu (facturée raisonnablement à 13.85 pour 10 morceaux). Les sushis sont tous excellents, bien plus que dans les comptoirs habituels. En plus pour une commande de 25 $ et plus le chef rajoute une surprise. Dans notre cas, c’était des rouleaux impériaux au saumon. Délicieux et très frais.

 

Le seul hic a été l’attente, heureusement, nous en avons profité pour aller faire nos commissions au marché Jean-Talon. Mais je suggérerais de passez une commande par téléphone  (514)273-7737, pour ne pas avoir à attendre. L’autre facteur désagréable est la présence d’un réfrigérateur près de la salle à manger, ce qui peut être agaçant pour ceux qui compte manger sur place.

 Sinon, rien à redire, j’ai retrouvé mes sushis préférés, facturés à prix doux, pour 36 $ à deux, nous avons eu droit à un festin.

Oyster Shack – Rue Bishop

IMG_5114Sur la rue bishop, entre Ste-Catherine et René-Levesque, se trouve le Oyster Shack. Il s’agit d’un bar où le menu rappelle les petits restaurants que l’on trouve au bord de la mer dans les maritimes ou la côte est des États-Unis. Comme dans ces restaurants, la cuisine du Oyster Shack ne fait pas dans la dentelle. Je dirais que le restaurant est en quelque sorte un pub où l’on a remplacé les hamburgers et autres ailes de poulet par les fruits de mer, souvent présenté dans leur humble friture. Côté décoration, les boiseries, et les murs aux couleurs de l’Irlande font place à des couleurs pâles qui rappellent plus les maisons de la Nouvelle-Angleterre.

IMG_5112Au menu, chaudrée de palourde, pétoncles frites, lobster roll (guédille de homard), assiette de fruits de mer et même poutine au clam showder. Tout est bon, mais sans plus. Les prix sont raisonnables.

IMG_5113On pourrait presque dire que la clientèle va de 17 à 77 ans, tellement, il ne semblait pas y avoir de client type.  Musique d’ambiance: Galaxie Goldrock ou The 70s. Ce n’est pas le genre de place où l’on sort pour rencontrer, mais plutôt où l’on va avec des amis pour prendre une bière et qu’on ressent l’appelle de la mer (plutôt que du hamburger).

Oyster Shack, 1242 bishop, (514)395-1888