Archives mensuelles : janvier 2010

Bar et Boeuf – Rue McGill

 Sur la rue McGill, dans le local qui a autrefois accueilli l’excellent restaurant Soto, et par la suite, le moins intéressant restaurant Wilson, se trouve depuis environ un an le Bar et Bœuf, fondé par Alexandre Gosselin, autrefois chef Ô chalet et au Local. Bien situé, et doté d’un superbe intérieur ce restaurant méritait un chef à sa hauteur. Et je crois bien qu’il l’ait trouvé.

 Lorsque j’ai visité le restaurant, le serveur nous a appris que la carte venait d’être modifiée afin d’être plus concise et de refléter un menu d’hiver. Je ne sais pas si le serveur a senti que nous étions là pour la bouffe, pas seulement pour être vu (car oui, c’est aussi une place comme ça), mais il a pris son temps pour nous expliquer la plupart des plats. Sur le menu, les plats sont décrits en peu de mots. On nomme l’élément principal et trois autres saveurs qui l’accompagne, mais pas description sur la cuisson et présentation. Par exemple, Thon rouge, yuzu, pleurotes et fruits de la passion. Sans plus. Alors qu’en fait on se retrouve avec cette superbe assiette qui contient un belle pièce et un petit tartare de thon.

 

Toutes les assiettes sont superbement présentées. C’est une ouvre d’art (que l’on ne conserve pas longtemps). L’excitation est à son comble dès que le serveur arrive avec les plats. Chaque présentation est une belle surprise.

 

Un très bel exemple de déconstruction d’un plat est la soupe à l’oignon. Les gens non informés s’attendant au plat traditionnel doivent restés pantois. Tous les ingrédients de la traditionnelle soupe se trouvent dans un plat rectangulaire. La soupe se cache dans des croquettes frites qui explosent sous le couteau, le vin rouge est dans des cubes de gélatine. Visuellement, rien à voir avec la soupe, pourtant au goût on retrouve la saveur, mais les textures sont toutes autres.

 

Ce fut une très belle expérience et dans le domaine de la nouvelle cuisine, c’est vraiment ce que j’ai mangé de plus original à Montréal.

En met principal (ci-bas), l’échine de cochon est gargantuesque.  Couchée sur un lit de patates au fromage en grain, c’est un vrai péché de gourmandise.

 

Bref, j’ai vraiment adoré! C’est cliché de le dire, mais c’est vraiment une explosion de saveur, le jeu des contrastes salés-sucrés-amers-etc. réussi à nous surprendre tout en restant harmonieux, particulièrement dans le cas du foie gras  présenté avec des purées de dattes et de kumquat ainsi que le pain de dattes.

Même si nous étions repues,  nous n’avons pas pu résister à l’appel des desserts. Nous nous sommes laissées tenter par le dessert au pamplemousse, celui aux ananas caramélisés et celui à la tire brulée. Tous excellents!!

Comptez entre 50 et 60$ pour entrée, repas et dessert (sans vin et pourboire)

Notons aussi que la carte des vins offre des bouteilles à partir de 35 $ seulement, ce qui est plutôt rare pour ce genre de restaurant.

 PS. Cet établissement vaut plus que les 3 étoiles que le guide voir lui a attribué à son ouverture.

 500 McGill / Vieux-Montréal / Réservation: 514.866.3555

Critiques: Daraize

Steak frites St-Paul – Diverses locations

Le Steak  frites St-Paul est une chaîne de resto « apportez votre vin ». À première vue cela ne m’attirait pas plus que ça, après des mauvaises expériences dans ce genre de resto (ex. L’Académie). Puis, quand nous avons eu une invitation pour un party de bureau dans ce restaurant, je me suis dit que ça vallait la peine de juger par moi-même.

 Des Steak Frites, il y en a dans le Vieux-Montréal, à Outremont, sur la rue St-Denis, à l’Île-des-sœurs, dans le Quartier International, à St-Bruno, à Boucherville, etc.

 Le menu est plutôt simple : Steak frites (7 ou 9oz), Filet mignon (5 ou 10 oz) ou un filet de saumon, un confit de canard ou des côtelettes d’agneau. La plupart des clients s’en tiennent au 2 premiers choix. Ayant goûté le steak et le filet mignon, je peux dire qu’ils ont très bon et très tendre, particulièrement le filet mignon.

 Pour les prix, ça demeures très raisonnable pour le steak (environ 21 $ pour le 7 oz). La facture du filet mignon est plus salée (29 et 39$). Les deux plats sont servis avec frites (bien sûr!) et des fèves vertes ainsi qu’une sauce au choix. La cuisson était parfaite. Vraiment mieux que ce que je m’attendais dans ce genre de restaurant.

 Le décor de la plupart des restaurants que j’ai eu la chance de voir est agréable et moderne. La disposition des tables rend possible l’accueille des groupes. Et le soir où nous sommes allés le service était agréable, et bien que nous ayons conservé la table longtemps, nous ne nous sommes pas sentis pressé de partir (contrairement au restaurant mentionné précédemment).

 Bref, j’ai été agréablement surprise, et j’ai même décidé d’y acheter des cartes cadeaux pour mes parents qui affectionnent particulièrement les steakhouses (comme le Bifthèque et le Bâton Rouge).

Happening gourmand du Vieux-Montréal

      

Depuis trois ans,  en janvier se tient le Happening gourmand du Vieux-Montréal. Pas vraiment un festival, mais plutôt un regroupement de restaurants de ce quartier qui propose un menu 3 services moins cher qu’à l’habitude, question d’attirer une clientèle frileuse en ces mois d’hiver post-temps des Fêtes.

Le Happening se tient du 11 au 31 janvier, tous les soirs incluant les fins de semaines. Le menu est offert à 18, 22 et 27$ dépendamment des restaurants.

La liste est ici.

Je pense que je vais aller en profiter.

Philips Lounge – Square Philips

Lorsque mes amies ont voulu organiser notre dernier « lunch » de 2009, j’ai immédiatement pensé au Philips Lounge. Robert Beauchemin, de la Presse, l’avait choisi comme un de ses 10 restaurants préférés de 2009. Situé sur la rue Square Philips (directement en face du La Baie centre-ville) dans un vieil édifice du centre-ville, le resto est décoré de façon moderne et lumineuse. Avec les murs blancs, et des touches de rouge dans les accessoires, les hauts plafonds, c’est facile de décrocher, d’oublier le bureau, et de penser qu’on est samedi après-midi entre amis.

 

Pour la nourriture, c’est très simple : un repas du midi, sinon des choix de sandwich avec salade et soupe, ou encore des salades repas. Rien de compliqué, et rien de trop cher. Comptez environ 12$ pour un demi sandwich et salade ainsi qu’une soupe. C’est sensiblement le même prix que les sandwicheries de luxe telle que Lina’s (à la PVM) et MBCO. Tout est très bon, sans être mémorable, mais fait bien l’affaire pour un lunch du midi. Le soir, la carte est différente, avec tapas et compagnie. Et les jeudis et vendredis, c’est un bon endroit pour les 5 @ 7 parait-il.

 

La beauté de ce restaurant réside justement dans sa « beauté ». C’est un lieu agréable, qui nous sort de la grisaille du centre-ville surtout en ces prochains mois assez « slucheux ».

 À refaire.

Philips Lounge

1184 Place Phillips
Montreal, QC H3B 3C8
(514) 871-1184

 

Bottega – rue St-Zotique

Souvent louangée comme étant une des meilleures pizzas à Montréal, la pizza de chez Bottega ne laisse pas indifférent. Cuisinée dans un four traditionnel (« conçu à même 3 500 kilos de pierres volcaniques du Vésuve, capable de cuire la pizza à température très élevée, soit 900 degrés F en seulement 90 secondes, et optimiser toutes ses saveurs »), qui trône bien en vue dans le restaurant, la pizza est mince et savoureuse. On est loin des pizzas graisseuses et couvertes de fromage. Ici, quand on sert du mozzarella, la portion est plus petite, mais le goût délicat du fromage est décuplé.

Source: www.restomontreal.ca

 Au menu, 14 choix de pizza dont les prix vont de 12 à 30$ (pour la Tartufo Nero) pour une moyenne de 15 $. Les pizzas sont assez grosses, mais étant donné qu’elles ne sont pas aussi garnies que les traditionnelles pizzas, et que la croûte est très mince, il est préférable de commander une pizza par personne, avec la possibilité bien sûr de s’échanger des pointes, question de goûter à tout!

 Le menu compte aussi 3 choix de calzones ainsi que des entrées. Nous avons goûté la salade d’endive qui était délicieuses.

 Au dessert, les traditionnels biscotti, tiramisu et cannoli, ainsi qu’un bar complet de Gelato Artigianale (crème glacée italienne maison), miamm!

 Quand nous y sommes allées, un samedi soir,  le resto était bondé, même s’il n’était que 17h45. La clientèle des couples, jeunes et moins jeunes, des tables d’amis et aussi des familles, vraiment varié. Le décor est assez réussit, le service courtois mais sans plus.

 On y retourne : pour la merveilleuse croûte et les ingrédients « de luxe ». On peut aussi ramasser une pizza et la manger chez soi.  

Quelques photos ici

Bottega (menu disponible en ligne)

65 Rue Saint-Zotique Est
Montréal, QC H2S
(514) 277-8104