SoupeSoup – Rue Crescent

Ce midi, j’ai eu envie de manger une bonne soupe nourrissante. J’avais en tête un dâhl ou quelque chose du genre. Pendant un moment, j’ai jalousé les gens du plateau qui ont plein de petits restaurants granos, alors qu’au centre-ville, on doit souvent se contenter de Tim Horton, de Culture et Veggirama, quand on veut un petit lunch sandwich et soupe. Puis, j’ai pensé à SoupeSoup. Je savais que la propriétaire avait ouvert quelques succursales. Y en avait-il une au centre-ville? Oui! Sur la rue Crescent près de Sherbrooke.

 Bien heureuse de me rendre à ce resto dont j’avais entendu du bien et dont j’avais vu les recettes dans la revue Châtelaine, j’ai été un peu surprise par l’arrangement du local.  Sur place, deux employés peinaient à servir toute la clientèle. Et ce qui m’a le plus surprise, c’est le peu de nourriture derrière le comptoir: quatre petits réchauds à soupe, une toute petite table pour faire les sandwichs qui me donnait l’impression d’amateurisme, et un bol à salade gros comme celui que j’utilise à la maison.  J’aime bien quand la nourriture est fait devant moi, mais ça me donnait plutôt l’impression de manger chez quelqu’un de moyennement équipé. 

 Je me suis décidée à commandé un combo de soupe Bâton Rouge (Légumes, tomates, et fèves) et une salade de fenouil. Annoncé sur le tableau noir à 10.25$, on me l’a chargé à 11.30$ (plus taxes). Quand je l’ai fait remarqué, on m’a dit que c’était une nouvelle caisse, avec les nouveaux prix, mais que ceux sur le tableau n’avaient pas été changés encore… On parle d’un tableau à la craie. Est-ce que la loi sur l’affichage des prix s’applique aussi au restaurant?

 Puis, ma crainte du début concernant la quantité de nourriture disponible s’est concrétisé quand la personne derrière moi en file s’est fait dire qu’après moi, il faudrait attendre que toute les commandes soient servies pour commander d’autres choses, car ce n’est plus certain qu’il y aurait encore de la nourriture. On ne parle pas d’un ou deux items, mais de l’ensemble de l’offre. Il était 12h50.

 J’ai finalement eu ma commande et heureusement c’était pas mal bon. La soupe était bien épicée et c’était bourré de bons légumes. C’est ce que je cherchais. La salade était plutôt goûteuse et faisait changement des salades commerciales fades qu’il y a partout.

 Je comprends pourquoi cela fonctionne. C’est une alternative différente aux restos du centre-ville. Mais d’un autre côté, je m’interroge sur le service et la façon dont le restaurant fonctionne. Un service lent et plus ou moins complet, ça peut fonctionner sur le Plateau où les gens sont souvent là pour flâner, relaxer et prendre leur temps. Mais au centre-ville, avec le coûts des loyers et tout, il me semble que ce devrait être différent. Et que dire de la cliente derrière moi, qui a fait la file, pour se faire dire qu’il n’y avait plus de nourriture… dans un restaurant! C’est bien beau avoir l’air populaire, mais ça, ça manque de crédibilité.

 Bref, oui pour la bouffe, non pour le reste. Ou peut-être une autre succursale (comme celle sur Wellington qui semble être très jolie).

SoupeSoup , 2183 rue Crescent (et cinq autres locations)

Critiques: 2 capricieux, Les becs fins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s