Archives mensuelles : septembre 2011

Juni – Rue Laurier

Juni, une grande adresse japonaise sur la rue Laurier. Depuis le temps que j’en rêvais! Nous arrivons tôt le restaurant est vide, mais on nous assoit au bar car c’est la  seule place qui n’est pas réservée.

Par hasard, la femme assise à côté de nous est une québécoise d’origine japonaise et  un couple de touristes japonais s’installe à l’autre bout du bar. Tous discutent en japonais avec le chef Juni San. Pendant quelques instants, nous nous sentons réellement au Japon, et nous sommes nostalgiques de notre voyage de l’an dernier.

Pour débuter, nous goûtons l’entrée de sashimis. Il s’agit de cinq sortes de sashimis harmonisés avec cinq sauces différentes. Cela se partage bien car il y a au moins deux morceaux de chaque poisson. Les mariages sauce et sashimi sont judicieux et nous sommes déja conquis. À reprendre à coup sûr, lors d’une prochaine visite.

Puis, nous commandons le Gyu taru maki, un sushi de tartare de boeuf au sésame épicé. C’est délicieux. Et caché dans la boule de riz, il y a un petite tomate cerise qui éclate en bouche. Curieusement, ce plat nous a rappellé, un des mets traditionnels d’Hawaii : le Ahi tuna Poke, bien qu’il soit fait de thon. En fait, c’est surtout l’assaisonement qui avait la même saveur.  Décidément, ce restaurant nous évoque des souvenirs!

Cela ne plaira à tous, mais de notre côté,  nous avons bien apprécié le sushi de crabe à carapace molle (dont on voit les petites pattes sur la photos). Il était légèrement frit, servi avec des épices cajuns et un caramel de sauce soya.  

Le unagi dynamite, soit le sushi à l’anguille (sur le desssus) au riz souffé et à l’avocat, fut un autre succès.

Pour finir, une théière complete de thé vert partagée à deux, mais qui m’aura tenue éveillée jusqu’à deux heures du matin. Et un joli mille-crêpes accompagné de bananes et de caramel amer.  Une belle touche finale.

C’est facile de faire monter rapidement la facture chez Juni, mais ça vaut la peine. Si on ne se laisse pas tenter par les cocktails (délicieux), le bon vin et qu’on s’en tient aux sushis, ça peut demeurer raisonnable.

Juni: 156 Laurier Ouest, 514-276-5864  (Réserver à l’avance)

Critiques: Hour, Seminterrato

Jun-I on Urbanspoon

Monsieur B – Rue Villeneuve

Par un heureux hasard, j’ai mal retenu une recommandation. C’était pour un tout autre restaurant et j’ai retenu que c’était pour Monsieur B. Sur la confiance de cette recommandation, j’ai invité des amis à essayer ce restaurant de la rue Villeneuve, tout près de la rue St-Denis.

Premier constat, c’est vraiment petit, on compte environ 36 places. Et le son est dans le tapis, pas la musique, mais plutôt les décibels humains. C’est que ça jase fort dans ce petit apportez votre vin.

Un peu découragés au départ sur la possibilité d’avoir des conversations décentes dans ce bistrot, le doute s’est dissipé dès la première bouteille ouverte. Nous avons pu jaser allègrement dans ce souper qui nous réservait d’agréables surprise.

D’abord, on nous offre des amuses-bouche, pour 5 $, nous avons droit à des fleurs de courgettes rôties et des verrines de poissons. C’était réussi. Puis avant de nous servir l’entrée, on nous apporte une soupe froide aux pois, gracieuseté de Monsieur B.

En entrée, j’ai goûté le tartare de saumon qui était très bon, sans être mémorable. À notre table, nous avons aussi commandé les pilons de canard et sa salade de roquettes. Je n’ai pas goûté, mais ça semblait réussi.

Les deux messieurs de notre groupe ont commandé le foie gras au torchon, qui remplaçait le parfait de foie gras habituellement au menu. À 14 $ pour cette portion, nous pouvons affirmé que Monsieur B est généreux. Le repas aurait presque pu se terminer là.

Mais bon, avec ce qui s’en venait, nous ne pouvions nous arrêter là. Ci-bas, des rouleaux de porc, pomme et foie gras, sur purée de courge (24$). Un délice sucré-salé.  De mon côté, j’ai pris un risotto qui avec un goût très forestier. Avec des champignons sauvage, des morceaux de jambon et des escargots parfumés à la truffes (20$). C’était immense et savoureux.

Notre couple d’amis qui avait une très forte envie de steak tartare  a été très satisfait par celui-ci. Une bonne portion, servie avec salade ET frites (20$). J’aime tellement les restaurants qui ne nous obligent pas à faire un choix d’accompagnement. Les deux, point final.

Au dessert, crème brûlée et une verrine de crème et de petits fruits ont bien finit la soirée.

Ai-je besoin de dire que j’ai beaucoup aimé ce restaurant? Les prix sont en ligne avec plusieurs restaurants qui ne sont pas des apportez votre vin. De plus, la qualité et la générosité sont au menu chez Monsieur B.

Comptez de 100-125$ (taxes et pourboires inclus) à deux pour profiter amplement du menu.

Monsieur B: 371, rue Villeneuve Est.514-845-6066

Critiques: Voir, Alors on mange, Les dessous de Montreal, Je suis repu

Monsieur B on Urbanspoon