Archives mensuelles : octobre 2011

Burgundy Lion – Rue Notre-Dame Ouest

Voici un resto/pub que j’ai visité l’hiver dernier. En plein mois de mars, c’était une belle suggestion. Puis j’ai oublié d’en parler. Quand j’y ai repensé cette été, je ne trouvais pas que ce que j’avais mangé était un bon conseil sous la chaleur. Puis, l’automne est arrivé et c’est redevenu le genre de bouffe qu’on a envie de manger.

Comme vous l’avez sans doute deviné, le Burgundy Lion est un pub british, où l’on va pour prendre une bière. Comme dans les pubs, il y a de la bouffe  pas mal « greasy spoon », mais avec une coche au-dessus de ce qu’on est habitué.

Le pot-au-feu d’agneau braisé (ci-bas) recouvert de pommes de terre tranchées en est un bonne exemple. C’était savoureux et la très bonne salade venait équilibrer le repas.  

Ceux qui sont traditionels et ne mangent que du poisson le vendredi seront gâtés avec le « fish and chips » fait avec des gros morceaux de poisson (dont j’ai malheureusement oublié la sorte).

Bien sûr, le classique gros hamburger plaira à pas mal tout le monde.

C’est bien agréable de sortir dans le quartier de la « Petite-Bourgogne » qui est pas mal en ébullition depuis quelques années.

Burgundy Lion: 2496 Notre-Dame Ouest, 514.934.0888

Critiques: Voir, Hour, Gazette, La Tablée, Cheap Ethnic Eatz, Une table pour deux

Burgundy Lion on Urbanspoon

Publicités

Pizzeria Magpie – Rue Maguire

En plein coeur du Mile-End, à quelques pas de la rue St-Laurent sur la petite rue Maguire, la pizzeria Magpie fait parler d’elle. Encensée par les blogueurs, on dit que la pizza y est fabuleuse ou serait-ce plutôt le petit côté « hip » du Mile-End qui y attirent les foules?

C’est ce que j’ai voulu vérifier lors d’une récente visite. Pas de réservations, nous arrivons à l’ouverture. On nous trouve une table « in extremis », en déplaçant un client. « Merci monsieur le bon samaritain »!

Le décor est charmant, chaleureux et vintage, on se croirait entre deux époques, c’est réussi. Les pizzas au menus semblent alléchantes et ce qu’on voit sortir du four aussi.

Un de nous qui travaille dans le quartier, nous recommande fortement d’essayer les salades, car même un « pas salade » comme lui, ne peux résister.  C’est vrai la salade de roquette (8$) est délicieuse. La salade de crevettes, au menu ce jour là, est aussi très bonne, mais au prix  non-affiché  qu’elle était (16$), elle se devait bien de l’être.

Pour les pizzas, nous avons tenté la pizza aux artichauts, épinard, pecorino fontina, parmesan et sauce tomate (16$). Un délice. L’abondance de légumes et le goût prononcé du fromage nous ont séduit.

Il y avait aussi à l’ardoise une pizza au fromage de chèvre, charcuterie, figues et oignons caramélisés(20$). Elle patissait du contraste avec la pizza aux artichauts. Sur papier l’ensemble était séduisant et pas mauvais en bouche, mais manquait clairement de « punch ».  Mais dans les deux cas, la croute était délicieuse.

Un seul bémol.  Je n’aime pas trop m’étendre sur mes histoires personnelles, mais nous avons eu une mauvaise expérience avec une employée.  Et une autre fois, nous avons commandé par téléphone pour aller chercher et nous avons aussi eu du mauvais service et beaucoup d’attente (on nous avait assuré que ce serait prêt pour une certaine heure même si nous avions dit qu’on pouvait leur laisser plus de temps – on a finalement attendu une demi-heure au restaurant).

C’est malheureux, car l’endroit a tout pour être une petite place chaleureuse.

Pizzeria Magpie – 16 rue Maguire, Montréal, 514-507-2900

Autres critiques: HourLa Presse,  Mirror,  Les dessous de Mtl, Montreal Foodie, Shut up and eat,

Pizzeria Magpie on Urbanspoon

Un souper presque parfait

Ma belle-soeur a lancé l’invitation, il y a quelques mois, pour un souper presque parfait chez elle. Nous avons accepté en disant que nous les recevrions par après chez nous sous le même thème.

Après avoir participé à ce souper, je peux dire que la barre est haute. Son copain, qui était devant les fournaux, a un talent naturel pour la cuisine. Je suis sûre qu’il pourrait faire compétition aux apprenti-chefs de l’émission Les Chefs même s’il n’a pas de formation dans ce domaine.

Le souper était aussi beau que bon, alors voici en exclusivité, les images de ce super souper.

Pour commencer, des bulles, question de mettre tout le monde dans l’ambiance.

En entrée, le trio de verrine. Un pétoncle au safran cuit à la perfection, un morceau de lotte, poisson qu’on n’achète pas si souvent, mais gouteux, ainsi qu’une salsa, mangues et crevettes. Un régal en bouche et pour les yeux.

Nous poursuivons avec une salade de roquettes et de poires.  Puis, pour le plat principal, du magret de canard avec une cuisson parfaite, même si nous étions huit et que c’est difficile à garder jûteux, accompagné d’une sauce aux canneberges, de patates rates et fêta, ainsi que de tête de violons.

Pour dessert, la fraîcheur était de mise avec un granité au cidre de glace et des fruits trempés dans le chocolat.

Pour couronner le tout, ils nous ont servi une assiette de fromages québécois.

J’ai hâte de leur rendre la pareille, mais j’ignore pour l’instant ce que je pourrais cuisiner. Il va falloir que je teste plusieurs recettes d’ici là.

Malheureusement, pas d’adresse à vous donner cette fois!

Le Newtown – Rue Crescent

Comme les chats, le Newtown a eu plusieurs vies. Des bonnes et des moins  bonnes.  En allant y luncher ce midi, j’ai constaté que s’en était une très bonne présentement. Cela s’explique par la présence de Martin Juneau (qui a gagné le Championat Culinaire canadien en 2011) aux commandes de la cuisine.

Le menu du midi est une belle option pour essayer ce restaurant sans que ça coûte une fortune.  Pour une entrée et un repas, on paye 20$. C’est raisonnable quand on sait que beaucoup de restaurants bien ordinaires chargent 15$ pour les repas du midi.

Un peu étrange, par contre, que de manger au premier étage. Ceux qui ont fréquenté cet endroit dans le passé me comprendront,  il m’inspire plus un 5 à 7 qu’un repas. J’aurais préféré manger au 2e.

C’est vite oublié quand nous recevons nos assiettes. Voyez vous-même sur les photos, c’est une superbe présentation. Nous sommes dans un grand restaurant.

En entrée donc j’ai choisi les croquette de saumon et salade de jeunes pousses et oignons marinés. Alors que ma compagne a commandé un effiloché de porc avec rémoulade de céleri rave.

Au repas, le filet de saumon était servie sur des légumes racines en ruban et entouré de purée de courge. Pour un effet assez automnal. De mon côté, l’assiette de risotto était immense avec, au milieu, des crevettes géantes  panées. Le risotto était au maïs et aux calmars avec un petit goût citronné qui le rendait moins lourd qu’un risotto traditionnel.

C’était quand même trop pour un dîner, alors j’ai demandé à ramener le restant. C’est moi qui avait le meilleur lunch au bureau le jour suivant!!

Adresse: 1476 rue Crescent, 514-284-6555

Newtown on Urbanspoon