Archives de Tag: bistro

L’express – Rue St-Denis

Jusqu’à tout récemment, je n’avais pas encore visité L’Express, le classique des classiques des bistrots français à Montréal. C’est maintenant chose faite et sûrement à refaire pour essayer les autres mets au menu dont on m’a dit du bien.

 L’Express est le chef de file du bistrot français à Montréal : avec son long bar, ses boiseries prune et ses murs de miroir, ses serveurs (nombreux!) habillés en noir et blanc avec un tablier, mais surtout sa carte extrêmement classique. L’endroit est pratiquement toujours bondé, le service est efficace, mais on peut aussi prendre notre temps (sauf si on nous avertit lors de la réservation – un peu dernière minute, j’avoue- que la table est réservé plus tard en soirée).

 Tous les mets que nous avons goûtés étaient parfaitement exécutés. Mes choix se sont avérés plus savoureux que ceux de mon copain, alors j’ai une meilleure image de la cuisine de L’Express. Par contre, comme lui, j’ai trouvé qu’il manquait une petite touche pour faire en sorte que ce soit magique ou inspiré. Quoiqu’ils sont sans doute nombreux les gens qui aiment les classiques de façon classique! Faut croire qu’à force de toujours goûter des mets classiques mais revisités avec la touche spéciale du chef, on s’habitue à chercher la nouveauté ou le petit extra.

 Voici donc en photo, l’entrée de pieuvre et lentilles (très bonne cuisson de la pieuvre et des lentilles), la salade de gésiers de volailles (excellent, servi chaud, salé et délicieux) et les raviolis (peut-être pas si beau en photo, mais quelle sauce!). Mon copain a aussi pris la morue noire, bon, mais sans plus. Pour dessert, nous avons goûté à l’île flottante. Impressionnante par sa taille et son enrobage de caramel durci. La meringue et la crème anglaise étaient bonnes, mais tout le sucre du caramel a finit par nous tomber sur le cœur. C’est un dessert à partager en groupe (et non en couple!).

 

Réservation (nécessaire) : 514-845-5333

3927, rue St-Denis

Critiques: Daraize

Publicités

Le Holder dans le Vieux-Montréal

(publié originalement le 11 avril 2008)

Pour ma troisième visite au Holder, j’ai encore été impressionné par le décor qui rappelle une autre époque avec ses banquettes, son haut plafond et les matières utilisés, comme le mur de cuivre. L’endroit est très classe et la foule au bar rend l’endroit chaleureux. Le menu bistro, peut satisfaire à peu près tous goûts, et en apparence tous les choix sont bons. Et les odeurs sont marquantes dans le restaurant, dès qu’on y rentre notre sens de l’odorat est mis à contribution et nous donne envie de tout commander. C’est en recevant notre assiette que cela se corse. En entrée, le tartare de boeuf est beaucoup trop relevé et haché en gros morceau, comme c’est le cas pour les tartares de saumon, mais pour du boeuf, c’est trop. Pour repas, les raviolis de homard à l’huile de truffe laissaient présagés un met raffiné, tout en saveur, surtout avec les relents d’huile de truffe qui parvenaient à mes narines. Déception, les raviolis avaient l’air fait bien à l’avance, aucune apparence de fait maison. Le goût du homard était presque imperceptible et les petites pâtes flottaient dans une sauce à la crème arrosée d’huile de truffe. Rien de subtil. Mon invité qui s’était rabattu sur le saumon, l’a trouvé correct, mais sans plus, un peu comme celui fait à la maison. Il trônait sur un petit monticule de patates pilées avec aucun légume à l’horizon. Bonjour les quatre groupes d’aliments! Malgré la médiocrité de la nourriture, la soirée était agréable et nous a même permis de répondre à une des questions existentielles que nous nous posions depuis un moment: André Boisclair a-t-il été enlevé par les extra-terrestres? Non, mesdames et messieurs, notre ancien politicien vedette est toujours à Montréal et n’a pas trop changé. Il n’a, par contre, pas mangé au Holder où la vue des tables toutes déjà prises l’a découragé. André Boisclair ne fait pas la file. Et il a bien fait!