Archives de Tag: Cuisine Nord-américaine

L’Atelier – Rue St-Laurent

L’Atelier, petit restaurant « apportez votre vin », sur St-Laurent dans le Mile-End, est vraiment charmant. Murs en billots de bois tranchés, grandes tables de bois, tout y est très chaleureux. Le samedi soir que je l’ai visité, l’ambiance était bonne et le service sympathique.

Tout du menu, écrit au mur sur une ardoise, était appétissant. Comme nous étions un petit groupe, j’ai pu goûter à plusieurs des mets. Pour l’entrée, j’ai choisi le tataki de saumon avec espuma à la pomme verte. Ce n’est pas au menu habituellement, mais c’était un délice raffraichissant.

L’assiette de trilogie de canard était généreuse.

L’assiette de deux saumons, gravlax et tartare était belle et bonne. Sans être une révolution dans le genre.

La poutine réinventée, qui a été choisi part plusieurs personnes à notre table, a plutôt déçue. Des gros morceaux de patates montés façon « inukshuk », couverts de lapin, avec un gros morceau de chedar vieilli.  Chaque composante étant démesurémment grande pour un concept poutine, il n’était pas évident de reconstituer le goût de la poutine. D’ailleurs, le chedar vielli tuait littéralement le goût plus délicat du lapin.

En plat principal, quelle bonne idée de servir le tartare de bison avec de la salade et des calmars au lieu des frites. Par contre, nous avons trouvé qu’il y avait un peu trop de gros morceaux de cornichons dans le tartare, lui donnant un goût trop vinaigré.

J’ai commandé le gigot d’agneau sur orgitto (orge façon risotto). La cuisson était bonne, mais j’ai trouvé qu’il manquait un peu d’épice ou de sauce, pour donner un petit quelque chose qui fait que c’est meilleur au restaurant qu’à la maison. Les légumes manquaient aussi de ce petit « oumph ». C’était les mêmes servis avec tous les plats de viande. Des légumes cuits à la vapeur qui donne un air « approuvé par votre diététicienne » au repas.

Ici, le short ribs, qui était accompagné d’une bonne sauce et des légumes santé.

L’Atelier est un restaurant sympathique apportez votre vin. Mais il en faudrait un peu plus pour que ce soit une table gastronomique, même si certaines entrées étaient vraiment réussies.  Pour environ 100$ à deux, avant pourboire et sans vin, je crois que c’est un peu cher pour ce que c’est.

Restaurant l’Atelier, 5308 St-Laurent, 514-273-7442

Critique

L'Atelier on Urbanspoon

Le Newtown – Rue Crescent

Comme les chats, le Newtown a eu plusieurs vies. Des bonnes et des moins  bonnes.  En allant y luncher ce midi, j’ai constaté que s’en était une très bonne présentement. Cela s’explique par la présence de Martin Juneau (qui a gagné le Championat Culinaire canadien en 2011) aux commandes de la cuisine.

Le menu du midi est une belle option pour essayer ce restaurant sans que ça coûte une fortune.  Pour une entrée et un repas, on paye 20$. C’est raisonnable quand on sait que beaucoup de restaurants bien ordinaires chargent 15$ pour les repas du midi.

Un peu étrange, par contre, que de manger au premier étage. Ceux qui ont fréquenté cet endroit dans le passé me comprendront,  il m’inspire plus un 5 à 7 qu’un repas. J’aurais préféré manger au 2e.

C’est vite oublié quand nous recevons nos assiettes. Voyez vous-même sur les photos, c’est une superbe présentation. Nous sommes dans un grand restaurant.

En entrée donc j’ai choisi les croquette de saumon et salade de jeunes pousses et oignons marinés. Alors que ma compagne a commandé un effiloché de porc avec rémoulade de céleri rave.

Au repas, le filet de saumon était servie sur des légumes racines en ruban et entouré de purée de courge. Pour un effet assez automnal. De mon côté, l’assiette de risotto était immense avec, au milieu, des crevettes géantes  panées. Le risotto était au maïs et aux calmars avec un petit goût citronné qui le rendait moins lourd qu’un risotto traditionnel.

C’était quand même trop pour un dîner, alors j’ai demandé à ramener le restant. C’est moi qui avait le meilleur lunch au bureau le jour suivant!!

Adresse: 1476 rue Crescent, 514-284-6555

Newtown on Urbanspoon

Monsieur B – Rue Villeneuve

Par un heureux hasard, j’ai mal retenu une recommandation. C’était pour un tout autre restaurant et j’ai retenu que c’était pour Monsieur B. Sur la confiance de cette recommandation, j’ai invité des amis à essayer ce restaurant de la rue Villeneuve, tout près de la rue St-Denis.

Premier constat, c’est vraiment petit, on compte environ 36 places. Et le son est dans le tapis, pas la musique, mais plutôt les décibels humains. C’est que ça jase fort dans ce petit apportez votre vin.

Un peu découragés au départ sur la possibilité d’avoir des conversations décentes dans ce bistrot, le doute s’est dissipé dès la première bouteille ouverte. Nous avons pu jaser allègrement dans ce souper qui nous réservait d’agréables surprise.

D’abord, on nous offre des amuses-bouche, pour 5 $, nous avons droit à des fleurs de courgettes rôties et des verrines de poissons. C’était réussi. Puis avant de nous servir l’entrée, on nous apporte une soupe froide aux pois, gracieuseté de Monsieur B.

En entrée, j’ai goûté le tartare de saumon qui était très bon, sans être mémorable. À notre table, nous avons aussi commandé les pilons de canard et sa salade de roquettes. Je n’ai pas goûté, mais ça semblait réussi.

Les deux messieurs de notre groupe ont commandé le foie gras au torchon, qui remplaçait le parfait de foie gras habituellement au menu. À 14 $ pour cette portion, nous pouvons affirmé que Monsieur B est généreux. Le repas aurait presque pu se terminer là.

Mais bon, avec ce qui s’en venait, nous ne pouvions nous arrêter là. Ci-bas, des rouleaux de porc, pomme et foie gras, sur purée de courge (24$). Un délice sucré-salé.  De mon côté, j’ai pris un risotto qui avec un goût très forestier. Avec des champignons sauvage, des morceaux de jambon et des escargots parfumés à la truffes (20$). C’était immense et savoureux.

Notre couple d’amis qui avait une très forte envie de steak tartare  a été très satisfait par celui-ci. Une bonne portion, servie avec salade ET frites (20$). J’aime tellement les restaurants qui ne nous obligent pas à faire un choix d’accompagnement. Les deux, point final.

Au dessert, crème brûlée et une verrine de crème et de petits fruits ont bien finit la soirée.

Ai-je besoin de dire que j’ai beaucoup aimé ce restaurant? Les prix sont en ligne avec plusieurs restaurants qui ne sont pas des apportez votre vin. De plus, la qualité et la générosité sont au menu chez Monsieur B.

Comptez de 100-125$ (taxes et pourboires inclus) à deux pour profiter amplement du menu.

Monsieur B: 371, rue Villeneuve Est.514-845-6066

Critiques: Voir, Alors on mange, Les dessous de Montreal, Je suis repu

Monsieur B on Urbanspoon