Archives de Tag: Poutine

Au Pied de cochon – Rue Duluth

C’est presque un péché pour une blogueuse culinaire, mais jusqu’à tout récemment, je n’avais jamais essayé le Pied de Cochon, ni sa fameuse poutine au foie gras emblématique de la gastronomie montréalaise. Pour ma défense, je dois dire que j’avais essayé la Cabane à sucre du Pied de Cochon.

Cette naïveté est chose du passé et je suis mainenant dans le club des privilégiés ayant essayé la dite poutine. Ok, pas si privilégiés que ça vu que le restaurant roule à sa pleine capacité presque tous les soirs de l’année.

C’était le cas lors de notre visite qui était d’ailleurs imprévue. Nous avons été chanceux de nous voir offrir une place au bar. Ces places font face à la cuisine et nous placent dans le feu de l’action. Les cuisiniers s’agitent devant nous, et c’est un spectacle fascinant. Ce n’est pas la place que je conseillerais pour un souper romantique, mais pour un foodie dans l’âme c’est toute une expérience. C’est là qu’on voit que ce n’est pas parce qu’on cuisine bien qu’on pourrait travailler dans un restaurant! Ça roule vite et ça n’arrête jamais.

La voilà la fameuse poutine. Les morceaux de foie gras sont énormes. Moi, qui n’est pas très frites, je les ai adorés. Mais le meilleur selon moi, c’est la sauce. Pas question d’en laisser une trace dans l’assiette.

Le jour de notre visite, il y avait aussi en entrée ce sandwich spécial pour céléber la saison des sucres. Entre deux pains dorés, du jambon fumée, de la mousse de foie de volaille, de la moutarde au beurre d’érable et le tout nappé de syrop d’érable. C’était gigantesque et cochon. Pour 10$, c’est le meilleur sandwich que j’ai mangé de ma vie! Pourquoi le Pied de cochon ne fait pas de brunch?

Avec le succès du Pied de Cochon, je m’étais fait une image du resto pas mal plus guindée que ce que c’est en réalité. Le décor est plutôt simple, c’est la cuisine qui vole la vedette. Et vraiment, après tant d’attente et de bons commentaires, j’avais peur d’être déçue. Cela n’a pas été le cas.

Au Pied de Cochon: 536 Rue Duluth Est, 514-281-1114 (Réservé si vous ne voulez pas être déçus)

Plaisirs coupables – Rue Peel

Plaisirs coupables est le restaurant du chef et animateur Jean-François Plante (Saisons de Clodine). Il s’agit de son deuxième restaurant après l’Arômate, dont Plaisirs coupables occupe les anciens locaux.

Le concept est axé sur le « confort food » et comme le dit leur site web, c’est un « snack bar urbain ».  Cela se transpose en un lieu un peu cheap (petites table de bois, naperons de papier et bouteille de ketchup sur la table), avec un menu plutôt cher, mais quand même plus raffiné que le snack-bar du coin.

J’ai visité sur l’heure du midi et pour le lunch, j’aime plutôt manger léger. Comment ne pas s’endormir assis à votre bureau après avoir manger un repas lourd et gras? J’ai donc choisi ce qui semblait le plus léger, un filet de morue, sur légumes grillés avec tranches de bacon.

L’assiette était très belle avec toutes ces couleurs, et c’était bien bon, mais sans grand raffinement (pas de sauce ou épices spéciales), mais la cuisson était parfaite. C’était dans le menu du jour, donc pas toujours sur la carte.

Mon amie n’a pas été aussi sage et s’est offert la poutine d’effiloché de canard et foie gras. C’était plutôt cochon, mais la portion était tout de même raisonnable. C’est un peu moins photogénique par contre.

Comptez environ 20$ par plat. Les spéciaux du jour incluent une petite salade ou une soupe. Pour le prix, je choisirais un lunch au Newtown ou à la Taverne du Square Dominion.

Il y a aussi une carte de desserts qui semblaient décadents. C’est probablement le genre de truc à se permettre le soir avant une sortie au cinéma ou au centre Bell. Le midi, un immense dessert de chocolat ou de caramel à 8$, ça semble un peu exagéré.

AJOUT: Il semblerait que le restaurant soit fermé pour faillite. Plus de détails ici.

Plaisirs coupables, 1410 rue Peel, 514-507-5689

Critiques: Hour, Mirror, Table pour deux, dimanche matin

 

Les Plaisirs Coupables on Urbanspoon