Archives de Tag: Tartare

Le Plaza – Rue St-Hubert

Sur la Plaza St-Hubert, en face du magasin de photographie LL Lozeau et à côté du bar le Petit Medley se trouve un beau restaurant qui a un look beaucoup plus rue St-Laurent que Plaza St-Hubert. Ce restaurant, qui appartient au même propriétaire que le Bistro chez Roger, vient rehausser l’offre de restaurants de ce quartier.

L’intérieur est vraiment sympathique, on se croirait dans une brasserie européenne. L’été, les grandes fenêtres sont ouvertes sur la rue, ce qui donne l’impression de manger dehors.

Au menu, des trucs de bistrot, entre autres, les calmars frits et le tartare de boeuf, les grands classiques du moment. Ça tombait bien, car c’est ce dont nous avions envie. L’exécution était plutôt réussie.

En plat principal, nous avons partagé le surf’n turf, un arret d’agneau braisé, servie avec 4 grosse pétoncle pétoncles sur un lit de fregola et courges. C’était très bon et d’une bonne grosseur(54$).

Le seul bémol à cette soirée, c’est le manque d’ambiance qu’il y avait dans le restaurant. Il est immense et il n’y avait presque personne. Un samedi soir. Je ne sais pas si c’est toujours comme cela, mais ça manquait vraiment d’animation.

Le Plaza, 6230 rue St-Hubert, 514-270-7155

Critiques: The Gazette, Hour, Thierry Daraize, Mirror, La Presse, Voir  ,
Le Plaza on Urbanspoon

Bistro Lustucru – 5159 Avenue du Parc

Décor moderne, cuisine au centre du restaurant, on se croirait presque dans un loft New Yorkais lorsqu’on entre au Lustucru. Un gros contraste avec la rue Parc où s’est installé le restaurant. Par contre, malgré la beauté des lieux, l’ambiance est un peu froide. Est-ce parce que la place n’était pas remplie quand on l’a visité pour un 5 à 7 du jeudi?

 Sur place le service est sympathique et la bouteille de vin blanc suggérée (Cheverny blanc – 35 $) est excellente. Au menu, essentiellement du cru. J’ai lu quelque part qu’on y servait autre chose, mais sur le menu que nous avons reçu, il n’y en avait que pour le cru (exception faite de la salade et des frites). Ça tombait bien, c’est ce dont nous avions envie. Entre les tartares, carpaccios et autres ceviches, nous n’avons pas eu à choisir puisque nous avons pris la totale. C’est-à-dire, l’ensemble des mets présentés au menu. Pour 95$. À trois, cela fait du sens. Les assiettes arrivent extrêmement bien présentées (ce qui nous fait oublier le temps qu’on a attendu). C’est un coup d’œil qui met l’eau à la bouche et on a envie de tout goûter. Par contre, on est bourré assez vite. La totale aurait facilement pu se partager à quatre.

 J’ai trouvé cela délicieux car je suis une amatrice de ce genre de bouffe. Par contre, bien que tout était excellent, je n’ai rien trouvé de spécial, rien de nouveau. Que du bon tartare, tataki ou carpaccio. Pas de nouveauté qui me ferait faire de nouveau le chemin du Lustucru.

 C’est un concept intéressant, mais je me demande si ça peut durer sans qu’ils ne se spécialisent dans d’autres mets.

 Quoique pour le dessert, nous avons été comblées et ce n’était pas du cru. Un petit moelleux au chocolat sur crème glacé avec caramel salé. Quelques bouchées qui ont satisfait notre dent sucrée.

Bistro Lustrucru, 5159 Avenue du Parc, 514-439-6701

Critiques: Voir, Gazette, rue Frontenac, le Devoir, Daraize,  2Capricieux, Parisienne à Mtl, je suis repu, Prétexte

Au chaud lapin – avenue du Mont-Royal

Après une vague de sorties dans les nouveaux restaurants du Vieux-Montréal, c’est avec un certain plaisir que j’anticipais ma soirée au Chaud Lapin sur l’avenue Mont-Royal. Avec un nom comme ça, on s’imagine facilement, un endroit confortable et chaleureux et c’est le cas. Le resto est rempli de petits coins banquettes en U où l’on peut se retrouver entres amis. Les murs de brique, les peaux de vaches (ça se dit et s’imagine mal, mais sur place, ça fait du sens), les couleurs de bruns chocolat, forment une atmosphère intime. La clientèle se compose principalement de groupes d’amis de 25 à 35 ans et le samedi soir, ça ne me semble pas l’endroit idéal pour un rendez-vous doux. Quoiqu’en semaine l’ambiance doit être plus calme, et les risques de se retrouver coincer entre deux partys d’anniversaire, moins élevés.

La carte est bien garnie et plusieurs choix s’offrent à nous. J’ai tenté la pieuvre en entrée et je n’ai pas été déçue. Une portion généreuse et braisée, très très tendre. Je n’avais jamais mangé de pieuvre aussi délicieuse. Définitivement, elle en vaut l’essaie, car ce n’est pas un choix fréquent sur les menus de Montréal, et elle est très bien réussie. En repas, j’ai choisi les raviolis de canard sauce au foie gras. Bien réussi encore une fois, mais j’aurais préféré avoir cette assiette en format entrée (elle existe) et pouvoir goûter autre chose. J’ai pu goûter au tartare de bœuf. Très bon, sans être exceptionnel (d’ailleurs, avec la quantité d’offres de tartares à Montréal, c’est dure d’être impressionnée. J’en profite pour donner une mention spéciale à celui du Tapeo).

img_48032

Et autre choix intéressant commandé à notre table: l’assiette de poisson à partager. Cette fois c’est le poisson entier qui est servi dans une assiette (avec la tête et tout…). Il y a aussi un plat de lapin à partager que j’aurais bien aimé goûté. Ce sera pour une prochaine fois.

img_4818

Compter environ 60$ pour entrée-repas-verre de vin (tax et tip. inclus).

1279 avenue du Mont-Royal Est.

AJOUT: Restaurant fermé depuis le 7 mai. Voir un article du Journal de Montréal à ce sujet.